IMG_3027 (1)

Les mets Happy Yak, l’équilibre entre nutrition et bon goût

Guy et Christine, cofondateurs d’Happy Yak, expliquent pourquoi le procédé de lyophilisation est un procédé par excellence sur de multiples aspects.

Une question d’équilibre

La lyophilisation est le procédé par excellence qui permet de garder toute la valeur nutritive des aliments. Cette méthode entièrement naturelle est la meilleure façon, lorsque les mets sont bien entreposés, sans humidité et sans lumière, d’assurer la conservation maximale non seulement de la couleur et la texture des aliments, mais de leur odeur également. Ils redeviennent comme des aliments frais en quelque sorte.

La lyophilisation permet aussi d’obtenir des mets qui se rapprochent le plus des mets maison. Avec notre approche nutritionnelle et gastronomique équilibrée, nous cherchons toujours le bon goût des aliments. C’est pourquoi nos repas ont une faible teneur en sel et sont riches en protéines. Les aliments que nous utilisons sont le moins transformés possibles ; ce sont de vrais morceaux de viande non recomposée que nous servons. Nos repas lyophilisés faciles à préparer sont une alternative exceptionnelle face aux mets maison qui peuvent être un peu plus complexes à apporter lors de randonnées par exemple.

L’équilibre entre la nutrition et le bon goût fait des mets Happy Yak  des repas gastronomiques, nutritifs et délicieux à déguster en plein air !

Mets lyophilisé Happy Yak

Mets lyophilisé Happy Yak

Manger et s’amuser

Nous croyons vraiment que nous mangeons pour notre santé, c’est-à-dire qu’il faut bien manger, mais nous mangeons aussi pour le plaisir. Manger est une action toute aussi importante pour notre corps que pour notre tête.

C’est important pour nous chez Happy Yak d’inciter les gens à aller jouer dehors, d’explorer et de découvrir la nature qui nous entoure. Du camping en famille, une randonnée en montagne ou un trek de ski en groupe, toutes les occasions sont bonnes pour se retrouver dehors. Il est important de prendre plus de temps pour s’amuser tout en mangeant bien. Les repas Happy Yak sont assurément la solution parfaite pour cela !

Protégeons notre environnement

La protection de l’environnement est aussi primordiale pour nous. Nous voulons faciliter l’accès au plein air, car comment est-ce possible de protéger notre environnement si nous n’allons pas dehors ? Nous devons le voir et le vivre, nous devons le connaître pour pouvoir en prendre conscience et le protéger. Notre apport, quoi que petit, pour protéger l’environnement est d’utiliser le procédé de la lyophilisation et d’offrir de délicieux mets nutritifs tout en saveurs et en couleurs à nos clients.

Lisez l’entrevue de Christine, nutritionniste, au sujet de ses deux passions ! 

Porc braisé, sauce aux champignons et vin blanc - Crédit photo : Frédérique @fredeetfred

Porc braisé, sauce aux champignons et vin blanc – Crédit photo : Frédérique @fredeetfred

 

 

Delani, Alaska

Quand plein air et bonne bouffe s’unissent!

Possédant un sens aiguisé des arômes et des saveurs et ayant effectué de multiples voyages d’aventure entre autres au Groenland, au Népal et en Nouvelle-Zélande, Christine Chenard est responsable de la création et de la conception des délicieux mets Happy Yak. Présidente et co-fondatrice de l’entreprise, elle nous en dit un peu plus sur ses deux passions : le plein air et la nutrition.

D’où vous vient votre passion pour le plein air et quelle est l’importance de la nature dans votre vie?

Le plein air est pour moi une question d’équilibre, où je me peux me ressourcer, me regrounder. Faire du camping, être assise à regarder les arbres, cela me fait du bien. Pour moi, il y a deux volets au plein air, le volet contemplation et le volet dépassement de soi.

La partie zen du plein air c’est ma nièce qui me l’a fait découvrir, lors d’une sortie au parc d’Oka alors qu’elle n’avait que 4-5 ans. C’était vers la fin de l’été, nous nous sommes arrêtées devant des asclépiades, elles étaient en fleurs, c’était tellement beau! Nous avions pris une photo d’elle en train de les regarder. Pour moi c’était le summum de l’observation. De belles sorties avec les enfants, se baigner tout nu dans un lac; c’est cela le vrai plein air, la liberté, l’exploration, les découvertes!

Allemagne - Crédit 2e photo : Espace pour la vie

Allemagne – Crédit 2e photo : Espace pour la vie

Ensuite, comme je suis une fille qui a beaucoup de craintes et de doutes, c’est vraiment par le plein air que je me dépasse moi-même. Je me dis : Wow! Mon corps est capable de faire ça! Je m’épate moi-même! C’est fantastique! Je suis toujours impressionnée de savoir ce que mon corps est capable d’accomplir, c’est motivant.

Le plein air est entré dans ma vie petit à petit. Ce n’est que dans la fin vingtaine que j’ai commencé à faire des voyages et des excursions de groupe. J’ai fait du vélo de longue route et du kayak de mer avant que ces sports soient à la mode! J’aime relever des défis. J’ai fait plusieurs expéditions, de l’escalade, des treks de ski, etc. Je suis allée en Europe, en Asie, en Amérique du Sud.

Happy Yak_Grimpe Small

Le volet dépassement de soi permet de se découvrir, mais aussi découvrir ses compagnons de voyage. Nous ne sommes jamais autant nous-mêmes que lorsque nous sommes pris dans une situation et que nous sommes très fatigués. Lors de mes voyages, j’ai appris que chaque personne a ses forces et ses faiblesses, mais pas en même temps. Lorsqu’un est fatigué, l’autre peut prendre la relève.

Qu’est-ce qui vous a mené à étudier la nutrition?

Il y a quatre raisons qui m’ont menées à mes études en nutrition. Premièrement, je voulais rentrer en médecine, mais je n’avais pas les notes! J’ai aussi toujours eu l’impression que la nutrition avait un impact sur l’aspect émotif des gens. J’ai fait des tests sur moi-même! Je trouvais que c’était vraiment important de bien se nourrir pour être émotivement stable et être heureux. Tout l’aspect chimique des aliments, les liens chimiques qu’ils ont entre eux, m’intéressaient aussi beaucoup. Finalement, comme bien des filles, j’avais toujours l’impression d’avoir un problème de poids, alors je suis entrée en nutrition pour essayer de régler mon problème. Je voulais savoir pourquoi c’était difficile d’adhérer aux concepts de saine alimentation. Nous avons tous les vœux pieux de bien s’alimenter, mais nous ne les suivons pas. La psychologie qui entoure ces choix m’intéressait donc énormément.

L’union des deux passions de Christine est l’un des facteurs qui assure sans aucun doute l’équilibre entre nutrition, bon goût et le plaisir de manger en plein air que procure les mets Happy Yak!

Wapta Ice Field, Ouest canadien

Wapta Ice Field, Ouest canadien

Apprenez-en un peu plus sur le procédé de lyophilisation qui caractérise les repas Happy Yak juste ici!

 

Wild Raven Adventure - The Team

L’Odyssée NorAm de Wild Raven Adventure!

Jennifer Gosselin et Pierre Pépin de Wild Raven Adventure ont décidé de tout lâcher et de partir à l’aventure! En 2014, ils ont débuté leur traversée de l’Amérique du Nord en canot. En passant par les États-Unis et en traversant le Canada d’un bout à l’autre, ils ont parcouru plus de 20 000 km. Jennifer a répondu à nos questions au sujet de leur incroyable Odyssée NorAm (Amérique du Nord) qui s’est terminée en octobre 2017.

Qu’est-ce qui vous a poussé à partir à l’aventure?

Nous avons toujours été aventuriers dans l’âme et avant même de se rencontrer, nous avions déjà des passions communes pour le plein air, les voyages et l’aventure. Toutefois, ce n’est qu’à la suite d’une rencontre déterminante en 2010 que l’idée de l’Odyssée NorAm est née.

Nous venions tout juste de terminer un voyage de canot de 10 jours dans le parc national des Everglades (Floride). À la sortie, nous avons rencontré M. David Brant de la North West Company (située à Winnipeg, Manitoba). Nous nous sommes mis à parler du passé de l’entreprise, ses origines qui remontent à la fin des années 1700, de la traite des fourrures, des routes de canot empruntées durant cette épopée. À notre retour au Québec, nous avons reçu de la documentation de David et nous avons rapidement développé un intérêt pour le sujet. En 2012, nous avons fait un premier périple de 2300 km depuis Grand Portage (MN) jusqu’à Repentigny (QC). Pour nous, il s’agissait de revivre l’histoire de notre pays, ainsi que de naviguer et portager aux mêmes endroits que les voyageurs avaient visités.

Alors que nous attendions à Grand Portage que le lac Supérieur se calme, nous avons rencontré un couple qui, malencontreusement, avait endommagé leur campeur. Nous les avons aidés à réparer les dommages. Puis, ils nous ont dit que ce voyage allait être très particulier. Nous n’allions rencontrer que de bonnes personnes, inspirantes et généreuses. Leur prédiction s’est réalisée à un point tel, que l’expérience nous a transformé. Jamais nous n’avions connu autant de bonté, d’ouverture et de partage. De plus, nous avions aussi réussi à décrocher du rythme effréné que nous nous étions imposé durant toutes ces années. Nous vivions dans le moment présent. Nous étions sereins et à l’écoute du monde qui nous entoure.

À notre retour dans la civilisation, nous n’étions pas heureux. Nos vies n’étaient pas satisfaisantes. Il y avait un vide. Nous avions peine à nous voir, car tous les deux, nous travaillions des heures de fou. Nous avions récupéré le stress laissé derrière nous. Ce n’est malgré tout que six mois plus tard, à la suite d’un incident sur la route, que nous nous sommes avoués, l’un à l’autre, le besoin de repartir… pour longtemps. C’est alors que nous avons commencé à planifier. Rapidement, nous nous sommes rendus compte que nous allions devoir quitter nos emplois pour pouvoir réaliser notre projet. À l’automne 2013, Pierre annonçait à ses clients qu’il partirait. Et moi, j’ai donné un préavis de neuf mois avant de terminer mon emploi au début avril 2014. Le 6 juin 2014, nous donnions finalement nos premiers coups de pagaie.

Churchill River - Wild Raven Adventure

Comment se prépare-t-on à un périple d’une aussi grande envergure?

Ce qui différencie les aventures de courtes et de longues durées, c’est le besoin ou non de devoir se départir de ses biens et de quitter son emploi. Dans notre cas, c’est la vie de nomade que nous avions choisie. Nous n’avions pas les moyens financiers pour pouvoir conserver maison et voiture, mais bien honnêtement, même si nous les avions eus, nous aurions tout vendu. Ce grand sentiment de liberté ne se retrouve pas s’il vous reste des attaches.

Les étapes de planification sont donc les mêmes, peu importe la durée de l’aventure et son intensité. Toutefois, on ne se lance pas dans une aventure comportant autant de dangers et de risques si les compétences ne sont pas là. Pour notre part, l’expérience était déjà au rendez-vous. Pierre a plus de 40 ans d’expertise en sport nautique de tous types. Il a été, entre autres, instructeur en canot et kayak. Pierre est un ancien militaire. Il a aussi eu sa propre école de plein air où il enseignait le leadership, la navigation, la survie, les premiers soins en région éloignée, etc. Pour ma part, ma formation première est en plein air et mon expertise complète celle de Pierre entre autres au niveau de la logistique.

Nous divisons toujours la préparation d’un projet en catégories afin de s’assurer de couvrir tous les aspects. Voici un exemple : budget, communication, navigation, premiers soins, nourriture, équipement, sécurité, logistique, administration (permis, douanes, etc.), aspect physique et psychologique, compétences techniques, expériences autres requises, etc.

BC West Coast - Wild Raven Adventure

Qu’est-ce que cette aventure vous a apporté de plus précieux?

Ce que cette expérience nous a apporté de plus précieux, c’est toute cette découverte du monde et des humains. Au début, nous disions que nous partions à l’aventure en canot. Rapidement, nous avons changé notre discours en disant faire une aventure humaine avant tout et que le canot était notre mode de transport. On se rappelle les levers et couchers de soleil, tous les moments intenses et parfois difficiles en canot et dans les portages, toute la faune sauvage qui pour nous est passée de l’ours Grizzly aux lamantins, les odeurs, les sons, ce moment où durant la nuit tous les animaux se sont éveillés pour créer le plus beau et grand concert en plein air alors que nous étions sur la rivière de la Paix… Mais ce qui surpasse tout cela, c’est l’humain. Nous en tant qu’humain, individu et couple. Et l’humain au travers toutes les personnes que nous avons rencontrées : riches et pauvres, de différentes religions, de différentes cultures, histoires et passés. À toutes les fois, ces rencontres ont été uniques, profondes, vibrantes et enrichissantes. Les gens nous ont fait évolués et ont eu un grand impact dans nos vies. Nous avons aussi eu un impact sur des personnes à des moments clés de leur existence. C’est ce qui nous a propulsé et motivé le plus. Nous avons eu un bon équilibre entre la vie sauvage et les rencontres humaines. Nous sommes petits dans ce monde, mais nous en faisons partie. Nous avons tous notre importance et un rôle à jouer. Nous avons un rôle d’influenceur et d’ambassadeur. Chaque geste et parole comptent et ont un impact.

Georgian Bay - Wild Raven Adventure

Quels ont été les plus gros obstacles que vous avez surmontés lors de votre Odyssée NorAm?

Il n’y a pas eu de gros obstacles à surmonter selon nous, car nous étions bien préparés (physiquement et mentalement). Il y a eu des obstacles certes, mais nous avions décidé de vivre cette aventure avec tous les bons et moins bons côtés. Nous savions que nous allions avoir mal à certains moments, que nos corps allaient être extrêmement fatigués et notre tête aussi. Nous savions que malgré toute la bonne préparation, il peut arriver des imprévus, comme une montée subite du niveau d’eau, où la sécheresse, des tornades, des bris d’équipement, une freak wave, etc. Il faut savoir s’écouter, écouter son partenaire et suivre ses instincts. Avant de prendre une mauvaise décision, mieux vaut s’arrêter, prendre une bouchée et se reposer. Les pensées s’éclaircissent toujours et l’énergie revient.

Surmonter des obstacles, c’est motivant. Il faut trouver une solution, se faire un plan et l’accomplir. Certaines fois, il faut sortir drastiquement de sa zone de confort et aller chercher loin en nous pour trouver le courage et la force de continuer. Et puis, il y a ce moment tout juste après avoir réussi. Ce moment d’euphorie et de grand sentiment d’accomplissement. Ce moment où l’on est témoin de quelque chose d’exceptionnel en nous, mais aussi autour de nous. Nous pouvons compter sur les doigts d’une seule main les moments qui nous ont fortement marqués par la force de caractère et le sang-froid que nous avons dû déployer pour réussir à surmonter l’épreuve. Nous nous rappellerons toujours le Devastation Channel sur la côte pacifique en Colombie-Britannique. Ce jour-là, tout était calme. Les prévisions météo pour la journée étaient parfaites. Il faisait soleil. Pas une vague. Pas de vent. Puis, d’un coup, une vague et un coup de vent. Puis rien. Puis, une brise. Et cinq minutes plus tard, des vents de plus de 90 km/h et des vagues de plus de 16 pieds, cassantes et très rapprochées. Aucun endroit où nous réfugier. Le vent et les vagues nous poussaient sur la paroi abrupte, rocheuse et glacée de la côte. Près de trois heures à se battre avec les éléments sans manger, sans boire, sans arrêter. Il faisait froid. Nous savions que nous devions continuer et sortir de ce chenal le plus rapidement possible. Il fallait penser vite, car un faux mouvement et ça y était. Mais une fois que nous avons réussi à atteindre la fin du chenal, le calme est revenu. C’est comme si quelqu’un avait fermé l’interrupteur. Nous avions survécu et nous étions reconnaissants. Rien n’aurait pu prédire cet évènement. Heureusement, nous avions les compétences, l’expérience et la force pour passer au travers. C’est dans ces moments que l’on réalise toute l’importance d’une bonne préparation.

Lake Winnipeg - Wild Raven Adventure

Quels sont vos prochains projets, votre prochaine expédition?

Le retour d’une aventure marque le début d’une nouvelle étape. Pour le moment, nous nous concentrons sur la production d’un film et l’écriture d’un livre. C’est sans grande surprise toutefois que nous pouvons affirmer avoir un autre projet de longue durée dans le collimateur. En 2019, nous repartirons. Pour le moment, nous sommes désolés de tenir les détails du projet secret, mais nous pouvons qu’en même vous dire que nous serons sur l’eau à nouveau!

Wild Raven Adventure

Happy Hay don 1% donating

Happy Yak redonne à des organismes qui lui tient à coeur!

Happy Yak est fière de supporter des organismes qui lui tient à coeur en redonnant 1% de ses revenus annuels notamment à  Scouts Canada, Sans trace Canada et Mouvement Santé globale.

Le partage et la générosité sont des valeurs phares de Happy Yak et ce depuis le tout début de ses activités. Étant sensible à l’environnement qui l’entoure et à la bonne santé, Happy Yak encourage les bonnes pratiques en plein air, les habitudes alimentaires équilibrées et le plaisir de partir à l’aventure.

Bravo à ces organismes pour leur soutien exceptionnel auprès de leur communauté!

©Caroline Côté_Happy Yak

Crédit photo : Caroline Côté

!cid_image001_png@01D2B9FA

Happy Yak célèbre le 150 e anniversaire du Canada et étend son territoire d’un océan à l’autre pour mieux vous servir!

Les salons Aventure et plein air 2017 de Toronto, Vancouver, Calgary et Montréal ont connu un très haut taux de participation et l’achalandage au kiosque de Happy Yak a été exceptionnel. Tous les visiteurs, y compris des clients réguliers, n’avaient que d’éloges pour nos produits. Où d’autre pouvez-vous trouver une si vaste sélection de plats authentiques et savoureux, riches en protéines et à faible teneur en sel, qui vous donneront une formidable expérience gastronomique en plein air. Plus encore, Happy Yak est une entreprise locale, ce qui, en soi, a suscité un haut niveau d’enthousiasme.

Merci à tous pour votre réception et votre engouement. Nous serons bientôt chez un détaillant près de chez vous. D’ici là, Happy Yak.ca vous attend.   Courez la chance de gagner un prix d’une valeur de 100 $ de mets Happy Yak.  Trouvez l’erreur sur la première photo et envoyez-nous un courriel à natachapilote@happyyak.ca.  

MartintrahanauPAMTL2017-2

 

01ee736aa56942a729cd35ba2fee17feb755028811

Happy Yak en Plein air ACTIV Gourmet en milieu urbain

Nouveau venu dans la famille des Aliments ACTIV inc

LOGO_HappyYak_ca_PMS158 Vous appréciez déjà Happy Yak en plein air! Vous voulez des solutions repas qui vous permettent de continuer de profiter de la vie dans votre quotidien ? Et bien, nous avons pensé à vous!

logo ACTIV Gourmet cercle noir     Voici ACTIV Gourmet, le petit frère de Happy Yak.  Portions et présentation plus urbaines, vous retrouverez le même bon goût et le même côté pratique!

Découvrez la gamme ACTIV Gourmet en visitant le site ACTIV Gourmet.com

ingrédients-lyophilisés et déshydratés

La lyophilisation : un procédé unique, et au-delà du procédé

La lyophilisation est un procédé unique de conservation des aliments. Cette méthode de séchage à froid consiste à surgeler rapidement les aliments, à les placer dans un appareil sous vide pour ensuite appliquer une très petite source de chaleur (20°C) afin d’éliminer l’eau des aliments. Ce procédé permet de conserver le volume, l’aspect, la texture et la valeur nutritive des aliments. Lorsqu’ils sont réhydratés, les produits ressemblent à s’y méprendre à des aliments fraîchement préparés.

Le séchage traditionnel, aussi appelé déshydratation, requiert une source de chaleur pour permettre l’évaporation de l’eau contenue dans les aliments. Toutefois, ce procédé « cuit » légèrement les aliments et leur donne une texture parfois caoutchouteuse. Une fois réhydratés, ces aliments ont une texture modifiée.

Mais la qualité des mets Happy Yak réside davantage de par ses recettes et la sélection de ses ingrédients de qualité, ses aromates et la grosseur des morceaux de viande et de légumes.  C’est ce qui compte, bien plus que le procédé.

C’est comme si on mettait la fraîcheur dans un sachet!Délices de la mer à la maison le soir_DSC0642-Délice de la mer_GUY

20161201_151058

Pour mieux vous servir notre réseaux s’agrandit, Happy Yak pour nourrir la bête en vous, où que vous soyez.

Nous pouvons maintenant dire que les mets Happy Yak sont en vente dans la majorité des boutiques de plein air au Québec, dans nombreux parcs de la SEPAQ et autres parcs.

Pour connaitre celui près de chez-vous, cliquez ic;  www.happyyak.ca

Visitez cette section régulièrement, car le nombre de commerçants est en croissance constante.

Ils sont tous sélectionnés pour leurs passions, le service à la clientèle, leurs expertises et leurs intégrités.

Partageant des valeurs identiques aux nôtres, ensemble nous formons une équipe prête à nourrir vos aventures où que vous soyez.

Nous sommes fièrs de pouvoir compter sur nos nouveaux distributeurs dynamiques, qui sauront vous parler de nos produits et vous guideront dans vos choix.

 

Happy Yak toujours à votre écoute

sepaq_reseau_couleur                                 logo Atmosphere             LOGO-LC-2015-Genereux-de-nature-RENV

logo-v2 SAILLe Yéti Montréal boutique plein air

PrintMaikan Aventure      

latulippe

trailhead-logo12a

 Rhéal Pitre Sports New Richmond Qc     logo1 logo

logo Ecotone

 

 

Spaghetti-à- la-sauce-Napolitaine-et-tomates-séchées

Si simples à préparer …. et si savoureux à déguster!

En un rien de temps, vous obtenez un repas appétissant et savoureux. La valeur nutritive des aliments, leur aspect et leur volume s’apparentent à des mets fraîchement préparés. Ils sont si simples à préparer et si savoureux à déguster. Il vous suffit d’ajouter de l’eau froide au sachet, amener à ébullition, cuire 1 à 2 minutes et placer au repos environ 10 minutes. Voilà!

Montagnes dans les Adirondack NY USA

Nos meilleurs voeux à tous

Chers clients, collaborateurs, amis,

Ce début d’année est un bon moment pour faire une rétrospective des derniers mois écoulés et pour réfléchir au futur.  Mais avant tout, nous voulons vous remercier.  Merci à tous ceux qui, de près ou de loin, nous ont aidés, supportés, et qui croient en notre rêve.  Merci à nos clients, à ceux qui parlent de nous.  Sans vous, nous ne serions pas où nous en sommes aujourd’hui. Nous espérons continuer et développer notre relation avec vous.

Notre objectif est de rendre accessible l’aventure, petite ou grande, proche ou lointaine, à tous, familles actives, sportifs urbains, aventuriers et voyageurs en vous facilitant la tâche de la cuisine, et en vous proposant d’excellents mets, avec toute l’énergie nécessaire qui vous permettront de vous rendre où vous le voulez!

Nous croyons fermement que la bouffe favorise le partage,  la convivialité et de purs moments de plaisir avec ceux qu’on aime et que cela est encore plus important lorsqu’on est loin de chez soi.  Nous voulons qu’Happy Yak soit votre cuisinier personnel en plein air, à la maison, en voyage et sur la route.

Nous voulons remercier nos partenaires-organisateurs de voyage, tous ceux qui permettent de faire réaliser les rêves d’aventure de jeunes et de moins jeunes.  Ensemble, nous pouvons bâtir un monde où le goût de la découverte, du dépassement de soi, le goût de l’aventure devient une seconde nature.

Merci à tous ceux qui nous ont contactés avec vos idées, vos commentaires, vos suggestions, vos récits d’aventure et vos projets!

Et enfin, merci encore à tous ceux qui partagez notre rêve de liberté.

Christine & Guy