Wild Raven Adventure - The Team

L’Odyssée NorAm de Wild Raven Adventure!

Jennifer Gosselin et Pierre Pépin de Wild Raven Adventure ont décidé de tout lâcher et de partir à l’aventure! En 2014, ils ont débuté leur traversée de l’Amérique du Nord en canot. En passant par les États-Unis et en traversant le Canada d’un bout à l’autre, ils ont parcouru plus de 20 000 km. Jennifer a répondu à nos questions au sujet de leur incroyable Odyssée NorAm (Amérique du Nord) qui s’est terminée en octobre 2017.

Qu’est-ce qui vous a poussé à partir à l’aventure?

Nous avons toujours été aventuriers dans l’âme et avant même de se rencontrer, nous avions déjà des passions communes pour le plein air, les voyages et l’aventure. Toutefois, ce n’est qu’à la suite d’une rencontre déterminante en 2010 que l’idée de l’Odyssée NorAm est née.

Nous venions tout juste de terminer un voyage de canot de 10 jours dans le parc national des Everglades (Floride). À la sortie, nous avons rencontré M. David Brant de la North West Company (située à Winnipeg, Manitoba). Nous nous sommes mis à parler du passé de l’entreprise, ses origines qui remontent à la fin des années 1700, de la traite des fourrures, des routes de canot empruntées durant cette épopée. À notre retour au Québec, nous avons reçu de la documentation de David et nous avons rapidement développé un intérêt pour le sujet. En 2012, nous avons fait un premier périple de 2300 km depuis Grand Portage (MN) jusqu’à Repentigny (QC). Pour nous, il s’agissait de revivre l’histoire de notre pays, ainsi que de naviguer et portager aux mêmes endroits que les voyageurs avaient visités.

Alors que nous attendions à Grand Portage que le lac Supérieur se calme, nous avons rencontré un couple qui, malencontreusement, avait endommagé leur campeur. Nous les avons aidés à réparer les dommages. Puis, ils nous ont dit que ce voyage allait être très particulier. Nous n’allions rencontrer que de bonnes personnes, inspirantes et généreuses. Leur prédiction s’est réalisée à un point tel, que l’expérience nous a transformé. Jamais nous n’avions connu autant de bonté, d’ouverture et de partage. De plus, nous avions aussi réussi à décrocher du rythme effréné que nous nous étions imposé durant toutes ces années. Nous vivions dans le moment présent. Nous étions sereins et à l’écoute du monde qui nous entoure.

À notre retour dans la civilisation, nous n’étions pas heureux. Nos vies n’étaient pas satisfaisantes. Il y avait un vide. Nous avions peine à nous voir, car tous les deux, nous travaillions des heures de fou. Nous avions récupéré le stress laissé derrière nous. Ce n’est malgré tout que six mois plus tard, à la suite d’un incident sur la route, que nous nous sommes avoués, l’un à l’autre, le besoin de repartir… pour longtemps. C’est alors que nous avons commencé à planifier. Rapidement, nous nous sommes rendus compte que nous allions devoir quitter nos emplois pour pouvoir réaliser notre projet. À l’automne 2013, Pierre annonçait à ses clients qu’il partirait. Et moi, j’ai donné un préavis de neuf mois avant de terminer mon emploi au début avril 2014. Le 6 juin 2014, nous donnions finalement nos premiers coups de pagaie.

Churchill River - Wild Raven Adventure

Comment se prépare-t-on à un périple d’une aussi grande envergure?

Ce qui différencie les aventures de courtes et de longues durées, c’est le besoin ou non de devoir se départir de ses biens et de quitter son emploi. Dans notre cas, c’est la vie de nomade que nous avions choisie. Nous n’avions pas les moyens financiers pour pouvoir conserver maison et voiture, mais bien honnêtement, même si nous les avions eus, nous aurions tout vendu. Ce grand sentiment de liberté ne se retrouve pas s’il vous reste des attaches.

Les étapes de planification sont donc les mêmes, peu importe la durée de l’aventure et son intensité. Toutefois, on ne se lance pas dans une aventure comportant autant de dangers et de risques si les compétences ne sont pas là. Pour notre part, l’expérience était déjà au rendez-vous. Pierre a plus de 40 ans d’expertise en sport nautique de tous types. Il a été, entre autres, instructeur en canot et kayak. Pierre est un ancien militaire. Il a aussi eu sa propre école de plein air où il enseignait le leadership, la navigation, la survie, les premiers soins en région éloignée, etc. Pour ma part, ma formation première est en plein air et mon expertise complète celle de Pierre entre autres au niveau de la logistique.

Nous divisons toujours la préparation d’un projet en catégories afin de s’assurer de couvrir tous les aspects. Voici un exemple : budget, communication, navigation, premiers soins, nourriture, équipement, sécurité, logistique, administration (permis, douanes, etc.), aspect physique et psychologique, compétences techniques, expériences autres requises, etc.

BC West Coast - Wild Raven Adventure

Qu’est-ce que cette aventure vous a apporté de plus précieux?

Ce que cette expérience nous a apporté de plus précieux, c’est toute cette découverte du monde et des humains. Au début, nous disions que nous partions à l’aventure en canot. Rapidement, nous avons changé notre discours en disant faire une aventure humaine avant tout et que le canot était notre mode de transport. On se rappelle les levers et couchers de soleil, tous les moments intenses et parfois difficiles en canot et dans les portages, toute la faune sauvage qui pour nous est passée de l’ours Grizzly aux lamantins, les odeurs, les sons, ce moment où durant la nuit tous les animaux se sont éveillés pour créer le plus beau et grand concert en plein air alors que nous étions sur la rivière de la Paix… Mais ce qui surpasse tout cela, c’est l’humain. Nous en tant qu’humain, individu et couple. Et l’humain au travers toutes les personnes que nous avons rencontrées : riches et pauvres, de différentes religions, de différentes cultures, histoires et passés. À toutes les fois, ces rencontres ont été uniques, profondes, vibrantes et enrichissantes. Les gens nous ont fait évolués et ont eu un grand impact dans nos vies. Nous avons aussi eu un impact sur des personnes à des moments clés de leur existence. C’est ce qui nous a propulsé et motivé le plus. Nous avons eu un bon équilibre entre la vie sauvage et les rencontres humaines. Nous sommes petits dans ce monde, mais nous en faisons partie. Nous avons tous notre importance et un rôle à jouer. Nous avons un rôle d’influenceur et d’ambassadeur. Chaque geste et parole comptent et ont un impact.

Georgian Bay - Wild Raven Adventure

Quels ont été les plus gros obstacles que vous avez surmontés lors de votre Odyssée NorAm?

Il n’y a pas eu de gros obstacles à surmonter selon nous, car nous étions bien préparés (physiquement et mentalement). Il y a eu des obstacles certes, mais nous avions décidé de vivre cette aventure avec tous les bons et moins bons côtés. Nous savions que nous allions avoir mal à certains moments, que nos corps allaient être extrêmement fatigués et notre tête aussi. Nous savions que malgré toute la bonne préparation, il peut arriver des imprévus, comme une montée subite du niveau d’eau, où la sécheresse, des tornades, des bris d’équipement, une freak wave, etc. Il faut savoir s’écouter, écouter son partenaire et suivre ses instincts. Avant de prendre une mauvaise décision, mieux vaut s’arrêter, prendre une bouchée et se reposer. Les pensées s’éclaircissent toujours et l’énergie revient.

Surmonter des obstacles, c’est motivant. Il faut trouver une solution, se faire un plan et l’accomplir. Certaines fois, il faut sortir drastiquement de sa zone de confort et aller chercher loin en nous pour trouver le courage et la force de continuer. Et puis, il y a ce moment tout juste après avoir réussi. Ce moment d’euphorie et de grand sentiment d’accomplissement. Ce moment où l’on est témoin de quelque chose d’exceptionnel en nous, mais aussi autour de nous. Nous pouvons compter sur les doigts d’une seule main les moments qui nous ont fortement marqués par la force de caractère et le sang-froid que nous avons dû déployer pour réussir à surmonter l’épreuve. Nous nous rappellerons toujours le Devastation Channel sur la côte pacifique en Colombie-Britannique. Ce jour-là, tout était calme. Les prévisions météo pour la journée étaient parfaites. Il faisait soleil. Pas une vague. Pas de vent. Puis, d’un coup, une vague et un coup de vent. Puis rien. Puis, une brise. Et cinq minutes plus tard, des vents de plus de 90 km/h et des vagues de plus de 16 pieds, cassantes et très rapprochées. Aucun endroit où nous réfugier. Le vent et les vagues nous poussaient sur la paroi abrupte, rocheuse et glacée de la côte. Près de trois heures à se battre avec les éléments sans manger, sans boire, sans arrêter. Il faisait froid. Nous savions que nous devions continuer et sortir de ce chenal le plus rapidement possible. Il fallait penser vite, car un faux mouvement et ça y était. Mais une fois que nous avons réussi à atteindre la fin du chenal, le calme est revenu. C’est comme si quelqu’un avait fermé l’interrupteur. Nous avions survécu et nous étions reconnaissants. Rien n’aurait pu prédire cet évènement. Heureusement, nous avions les compétences, l’expérience et la force pour passer au travers. C’est dans ces moments que l’on réalise toute l’importance d’une bonne préparation.

Lake Winnipeg - Wild Raven Adventure

Quels sont vos prochains projets, votre prochaine expédition?

Le retour d’une aventure marque le début d’une nouvelle étape. Pour le moment, nous nous concentrons sur la production d’un film et l’écriture d’un livre. C’est sans grande surprise toutefois que nous pouvons affirmer avoir un autre projet de longue durée dans le collimateur. En 2019, nous repartirons. Pour le moment, nous sommes désolés de tenir les détails du projet secret, mais nous pouvons qu’en même vous dire que nous serons sur l’eau à nouveau!

Wild Raven Adventure

Cette entrée a été publiée dans Non classé, et marquée avec , , , , , le par .

A propos Happy Yak

Plaisirs & passion, générosité, flexibilité, simplicité. La passion a débuté il y a environ 16 ans, lorsque Christine Chénard amante de plein air et de grandes excursions a été approchée par Bernard Voyer pour son expédition au Pôle Sud avec Thierry Pétry. Ses besoins étaient particuliers : mets et produits peu lourds, mais riches en énergie, faciles de préparation mais aussi très bons pour compenser pour les longues journées au froid et récompenser les efforts. Avec ces connaissances (maitrise en nutrition et recherche consommateurs), elle s’investit dans l’élaboration de ces repas pour obtenir plus de saveurs et des portions plus généreuses que ce qu’il y avait de disponible sur le marché. Par la suite, elle partage ses produits avec amis et partenaires de randonnées, d’alpinisme,d’escalade et de kayak de mer. Le mot se passe, et années après années, les demandes augmentent et les clients en redemandent. Elle est le Grand Chef Yak Christine rencontre Guy DuBuc en 2008, aussi un passionné de plein-air, de sports, épicurien à ses moments et un hyperactif calme. Issu du milieu des affaires et entrepreneur depuis l’âge de 8 ans, il voit déjà ce que l’entreprise peut devenir. Il est le visionnaire, le Papa YAK. En juin 2012, ils forment un partenariat et mettent en commun leurs talents, leur expérience complémentaire ainsi que leur pétillante énergie à faire naitre Happy Yak. Happy Yak est guidé par les valeurs fondamentales de ses fondateurs : Plaisir & Passion, Générosité, Flexibilité, Simplicité. Toutes les décisions, les produits et les actes de notre entreprise sont basés sur ces 4 valeurs fondamentales. Ceci reflète tout ce qui est Happy Yak. Les créations de Happy Yak, nous les testons continuellement, personnellement et avec nos amis. Ils sont faits pour être mangés, dégustés et surtout à partager. Les portions sont généreuses avec de vrais gros morceaux (pour nourrir l’animal en vous). Saveurs, texture, arômes et apparence ajoutent au plaisir des sens. De plus, nos mets sont simples et rapides à préparer. Nous comprenons aussi que les préférences (et intolérances) alimentaires diffèrent d’une personne à l’autre : nous pouvons facilement adapter nos mets aux désirs de nos clients. En étant les concepteurs, producteurs et distributeurs vous bénéficiez non seulement des coûts moindres reliés à ces activités, mais cela nous permet de nous adapter rapidement aux changements et aux besoins de nos clients (flexibilité). De la grande expédition à la sortie de week-end, nous sommes fiers d’être votre partenaire à l’atteinte de vos objectifs et de nourrir la bête en vous! Christine Grand Chef Yak Guy Papa Yak

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ sept = 9

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>